Les facteurs influençant les indicateurs de performance à l’URENI de la pédiatrie du CHU Gabriel Touré

  • H Diall
  • A Dembélé
  • YI Touré
  • B Maïga
  • ME Cissé
  • AK Doumbia
  • O Coulibaly
  • P Togo
  • K Sacko
  • D Konaté
  • AA Diakité
  • M Sylla
  • F Dicko
  • B Togo
  • I Traoré
  • A Touré
  • A Doumbia
  • YA Coulibaly
  • LB Maïga
  • T Sanogo
  • I Cissé
Mots-clés: Indicateurs, Performance, URENI, Enfants (moins de 5 ans), Bamako

Résumé

Introduction : Au Mali, les unités de récupération et d’éducation nutritionnelle intensive ont été créées partout sur le territoire et celle de la pédiatrie du CHU Gabriel TOURE a commencé ses activités en Mai 2010. L’objectif de notre étude était d’analyser les facteurs influençant les indicateurs de performance chez les enfants de moins de 5 ans à l’URENI de la Pédiatrie du CHU Gabriel TOURE. Matériel et Méthodes : Etude transversale, descriptive et analytique, elle s’est déroulée sur une période de 6 mois (du 01 juin au 30 novembre 2016). Tous les enfants malnutris sévères de moins de 5 ans hospitalisés ont été inclus. Résultats : Pendant la période d’étude, 4724 enfants ont été hospitalisés dans le service, 259 cas de malnutrition aigüe sévère soit 5,5%. La tranche d’âge 12-23 mois était la plus représentée avec 44,79%. Le sex-ratio était de 0,90. Les patients étaient exclusivement allaités au sein (76,06 %) avant l’âge de 6 mois et 36,68% n’avaient pas bénéficié d’aliments de supplément après 6 mois. Le motif de consultation le plus fréquent était l’anorexie (66,79%). Le marasme était la forme de malnutrition la plus représentée (87,65 %). L’échec au test de l’appétit était la principale complication de la prise en charge avec 42,86 % des cas Les traités avec succès étaient de 54,83%. Nous avons enregistré 18,53% d’abandon de traitement. Il y’avait une association statistiquement significative entre les traités avec succès et la profession du père (OR = 2,7 ; p = 0,028). L’association entre le décès et les complications était statistiquement significative (OR = 21,345 ; p = 0,001). Il y’avait une association statistiquement significative entre l’abandon du traitement et les problèmes financiers (OR = 3,037 ; p = 0,005). Le taux de décès était de 23,55%. Conclusion : Les problèmes financiers des parents et l’association des complications (pathologies graves) constituent des facteurs qui influencent considérablement sur les indicateurs de performance.
Publiée
2019-12-31
Rubrique
Articles originaux