Evaluation des indicateurs du traitement antirétroviral du VIH à l’USAC du District Sanitaire de la Commune IV de Bamako de 2007 à 2019

  • B Kanté
  • M Tounkara
  • N Telly
  • O Sangho
  • CA Coulibaly
  • S Doumbia
Mots-clés: Traitement ARV, Observance, CD4, Charge virale

Résumé

Introduction : Le traitement antirétroviral vise une suppression profonde et durable de la réplication du VIH et la restauration de l’immunité. Au Mali, 89% de PVVIH étaient sous ARV en septembre 2018. L’Unité de Soins, d’Accompagnement et de Conseil (USAC) du district sanitaire de la commune IV avait 1962 patients sous ARV en fin 2018. L’objectif était d’analyser les indicateurs du traitement antirétroviral chez les PVVIH âgées de 18 ans et plus sous ARV dans le district sanitaire de la commune IV de Bamako en 2019. Matériel et méthodes : Nous avons fait une analyse des données rétrospectives de la cohorte de PVVIH sous ARV suivi de Novembre 2006 à Mai 2019. Trois cent quatre-vingt et huit (388) dossiers ont été sélectionnés par échantillonnage aléatoire simple. Résultats : L’âge médian de nos enquêtés était de 38 ans. Nous avons trouvé une durée médiane de suivi de 5,4 ans. Le pourcentage de patients avec CD4 normal est passé de 14 à 51,4%. Celui des patients avec charge virale indétectable est passé de 7 à 86,7%. La valeur médiane de CD4 a plus que doublé (223 à 508 cellules/ mm3) et celle de la charge virale a diminué d’environ 99% (88079, 5 à 0 copies/ml). Le poids médian des patients a augmenté de 7 kilogrammes au cours du traitement. Conclusion : La prise en charge des PVVIH avec l’antirétroviral est satisfaisante à l’USAC du district sanitaire de la commune IV.
Publiée
2019-12-31
Rubrique
Articles originaux