Évaluation de la mise en œuvre de la stratégie de gratuité des actes et des médicaments dans le district sanitaire de Bourem au Mali en 2014

  • B Sidibé
  • I Berthé
  • O Berthé
  • M Berthé
  • M Diabaté
  • B Sanogo
  • AN Koné
  • T Diall

Résumé

Introduction : Instaurée dans les régions du nord par la lettre circulaire n°0700 / MS-SG du Ministère de la santé, en date du 21 mai 2012, la politique de gratuité des actes et médicaments fait suite à la crise sécuritaire que le Mali a connu en 2012. Sa mise en œuvre dans le district sanitaire de Bourem a été confrontée à des difficultés d’où son évaluation. Matériel et méthodes : Une étude rétrospective a permis de collecter les données des rapports de 2011 et 2014 suivi d’un entretien avec les usagers / acteurs de la mise en œuvre soit 455 participants. Ces données ont permis de comparer certains indicateurs des périodes de 2011 et de 2014 avec un test de khi-deux d’une part et d’analyser celle de 2014 d’autre part. Résultats : Nous avions trouvé que les indicateurs de consultation médicale et prénatale premier contact de 2014 étaient meilleurs comparés à ceux de 2011. Le taux de rupture des médicaments du panier commun était élevé en 2014, soit 45% contre un taux national de 20% pour la même année. Sur l’ensemble des usagers enquêtés, 65,5% trouvaient que la gratuité de la consultation curative était effective et 56,9% trouvaient que celle des médicaments l’était aussi. Conclusion : Au terme de l’étude, cette politique a été jugée peu satisfaisante par les agents de santé et les maires, par contre la majorité des usagers (81,9%) et des ASACO (76,9%) trouvait qu’elle doit continuer. Le suivi- évaluation est indispensable pour la réussite de cette politique.

Publiée
2019-12-31
Rubrique
Articles originaux