Actions environnementales et élimination du Trachome dans les zones d’intervention du Programme National de Lutte Contre la Cécité (PNLC) dans la région de Koulikoro

  • NF Kéïta
  • O Touré
  • M Dembélé
  • S Bamani
  • S Diop
  • C Diakité
  • O Sangho
  • MM Traoré
  • A Sangho
  • L Doumbia
Mots-clés: Trachome, prévalence, chance, Koulikoro, Mali

Résumé

L’objectif de la présente recherche était d’apprécier l’association entre les progrès réalisés en termes d’amélioration des conditions d’hygiène individuelle et environnementale et la baisse de la prévalence du trachome, dans le district sanitaire de Koulikoro en 2013. Cette étude transversale a porté sur un échantillon tiré des populations d’enfants de 1 à 9 ans dans le district sanitaire de Koulikoro. Les données collectées par interview et observation ont été nettoyées, traitées et l’analysées par les logiciels Excel, Accès Microsoft (MAD) et EPIINFO 2000. Le Test de Fischer a été utilisé pour vérifier l’association entre les variables pour un seuil de signification de p=0,05. Sur un total de 3653 enfants de 1-9 ans enquêtés, la prévalence du trachome était de 0,8% chez ceux ayant un visage propre contre 2,4% chez ceux ayant un visage sale (p=0,005). Dans les ménages disposant de latrines, la prévalence du trachome était de 0,4% chez les enfants contre 3,6% chez ceux des ménages sans latrines (p=10-8). Elle était de 0,4% chez les enfants des ménages utilisant les latrines contre 5,3% chez les enfants vivant dans les ménages n’utilisant pas de latrines (p=10-8). En terme de source d’eau potable, la prévalence du trachome chez les enfants vivant dans les concessions qui ont une source d’approvisionnement était de 0,3% contre 0,5% chez les enfants vivant dans les ménages ayant leur source d’eau hors du village (p=0,005). Le nettoyage du visage, l’approvisionnement en eau, l’utilisation des latrines ont contribué à la diminution de et la prévalence du trachome actif chez les patients de 1 à 9 ans.
Publiée
2019-12-31
Rubrique
Articles originaux