Evaluation des connaissances, des attitudes et des pratiques des gargotiers de la commune III du district de Bamako par rapport à la contamination des aliments en 2017

  • M Kouyaté

Résumé

Introduction : Les personnes qui manipulent les aliments ne comprennent pas toutes le rôle qu’elles doivent jouer pour la protection de leur santé et celle des consommateurs. La présente étude visait à évaluer les connaissances, les attitudes et les pratiques des gargotiers (gargotières) sur la contamination des aliments afin de proposer des solutions d’amélioration de leurs compétences. Matériel et méthodes : C’est une étude transversale à visée descriptive, qui a allié la recherche quantitative et qualitative. Le questionnaire a été administré à 27 employés et 21 employeurs. L’entretien a concerné 20 employés et 20 employeurs. L’observation a porté sur 20 gargotes. Résultats : Notre étude a révélé que 55% des employeurs contre 90% des employés ignoraient l’existence des textes régissant la vente des aliments. Moins de 50% des enquêtés avaient le certificat médical. Au total, 59,3% des employés et 57,1% des employeurs ont affirmé que les aliments peuvent être contaminés à tout moment ; 67,5% des enquêtés disaient que la bonne conservation des aliments, le lavage des mains, l'entretien du matériel et des locaux protègent les aliments contre la contamination. Les aliments étaient conservés à l’air libre dans 45,0% des gargotes. Les 92,6% des employés et 90,5% des employeurs affirmaient que les troubles digestifs sont liés aux aliments contaminés suivis de la fièvre typhoïde pour 66,7% des employés contre 47,6% des employeurs. Les déchets étaient éliminés avant et après service dans 10% des gargotes. Conclusion : La plupart des enquêtés ignorait les textes régissant la vente des aliments, les maladies liées à l’alimentation. Les notions de contamination et de prévention n’étaient pas bien connues.

Publiée
2020-07-24
Rubrique
Articles originaux