Contribution des cultures maraîchères à la sécurité alimentaire en zone rurale : Cas du village de Darani dans la Commune de Mountougoula/ Cercle de Kati

  • O Djimdé

Résumé

Introduction : La sécurité́ alimentaire existe lorsque tous les êtres humains ont, à tout moment, un accès physique et économique à une nourriture suffisante, saine et nutritive leur permettant de satisfaire leurs besoins énergétiques et leurs préférences alimentaires pour mener une vie saine et active. L’objectif était d’analyser la contribution des cultures maraîchères à la sécurité alimentaire des ménages. Matériel et méthodes : Il s’agissait d’une étude transversale descriptive menée du 1 er Novembre 2017 au 31 Janvier 2018 à Diarani sur un échantillon de 37 maraichers. Les données collectées, sur questionnaires, ont été traitées sur Epi Data 3.1 et analysées sur SPSS version 20. Résultats : L’échantillon était constitué de sexe masculin à 100%. La tranche d’âge 45 à 59 ans représentait 40% de l’échantillon. Près de 65% des maraichers n’étaient pas alphabétisés. La quasi- totalité (soit 92,5%) pratiquait le maraîchage. Les 75,7% des enquêtés avaient jugé bonnes les perspectives de production. Tous utilisaient les produits maraîchers dans leur alimentation dont 59,5% de façon quotidienne et 27% tous les 2 jours. Les 75,7% des enquêtés ont jugé bons les revenus du ménage avec la production maraichère. Au total, 63,9% disposaient d’un revenu global annuel du ménage compris entre 250 000 à 500 000 FCFA. La contribution du maraîchage dans le revenu global du ménage était de 50 à 75% pour 32,4% des enquêtés et de plus de 75% pour 29,7%. Conclusion : Le maraîchage était parmi les principales sources d’approvisionnements en produits alimentaires dans le village de Darani. Les produits maraîchers rentraient dans l’alimentation des ménages enquêtés et leur permettaient d’avoir des revenus.

Publiée
2020-07-24
Rubrique
Articles originaux