Intégration de l’hygiène dans les projets d’eau et d’assainissement exécutés par les ONG nationales au Mali

  • O Touré

Résumé

Introduction : La présente étude avait pour but d’apprécier la prise e compte de l’hygiène dans les projets d’eau et d’assainissement exécutés par les ONG nationales au Mali. Méthodologie : La Politique et des Normes et Procédures en matière d’hygiène publique ont servi de référence pour apprécier les services fournis par les ONG aux bénéficiaires. La qualité des services a été appréciée par observation des infrastructures. Résultats : Moins de 3% des concessions avaient leurs latrines à moins de 15 mètres du puits d’eau familial ; 65 % des points d’eau publics étaient équipés d’infrastructures d’assainissement (puisard, lavoir, etc..). Seulement 10 % des concessions avaient de dispositifs de lavage des mains à la sortie des latrines (présence d’un récipient contenant de l’eau et du savon). Aussi 94% des latrines scolaires étaient équipées de Kit de lavage des mains, mais seulement 23,5% contenaient de l’eau. La moitié des latrines vues était propre, 70% dégageaient de mauvaises odeurs, et 60% étaient sans couvercle. Tous les points d’eau publics étaient clôturés. Conclusion : Les conditions de promotion de l’hygiène n’étaient pas toujours réunies autour des ouvrages réalisés par les ONG locales

Publiée
2020-07-24
Rubrique
Articles originaux