Etude des facteurs associés à la non compliance au traitement de masse ciblant les Schistosomiases dans le District Sanitaire de Bougouni, Bankass et Tominian

  • N K Traoré

Résumé

Introduction : La schistosomiase constitue un enjeu de santé publique d’envergure mondiale, affectant le plus souvent les enfants, elle semble être liée au développement et l’augmentation des réseaux d’irrigation. L’efficacité des traitements de masse (TDM) ciblant les schistosomiases reste compromise par la non compliance au Mali. L’objectif était d’étudier les facteurs associés à la non compliance au TDM dans trois districts sanitaire : Bougouni, Bankass, et Tominian. Matériel et méthodes : Il s’agissait d’une étude transversale avec analyse secondaire des données de 2277 participants âgés de 5 - 14 ans et/ou leurs parents issues de l’enquête réalisée de juin à décembre 2017 dans les districts sanitaires de Bankass, Bougouni et Tominian. La non compliance a été évaluée en utilisant une analyse uni et multi variée (régression logistique) avec le logiciel STATA version13. Résultats : La religion (p=0,0001), la profession du père (p=0,006), la peur des effets secondaires (p=0,001) et la présence d’hématurie terminale (p=0,001) ont été trouvées statistiquement associées à la non compliance. En terme de contribution au model, la religion explique plus la non compliance, suivie de la peur des effets secondaires avec respectivement 43,79%, 18,79%, le sexe contribue moins avec seulement 1,09%. Conclusion : La religion, la profession du père, la peur des effets secondaires et la présence d’hématurie terminale étaient des facteurs statistiquement associés à la non compliance. Une intervention basée sur l’éducation sanitaire serait nécessaire afin de minimiser le taux de non compliance au TDM ciblant les schistosomiases.

Publiée
2020-07-24
Rubrique
Articles originaux