Facteurs associés à l’émaciation chez les enfants de 6 à 59 mois en commune 2 du district de Bamako

  • F Diawara Agence Nationale de la sécurité sanitaire des aliments, Mali
  • A Ag Iknane
  • OB Touré DEAP, FMPOS, Bamako
  • O Sangho
Mots-clés: Emaciation, Enfants, Facteurs associés, Bamako

Résumé

Au Mali, 56 % des décès d’enfants de moins de 5 ans sont associés à la malnutrition en 2006. Le centre de gravité de la malnutrition semble se déplacer des zones rurales aux zones urbaines. C’est dans ce contexte qu’une étude des facteurs associés à la malnutrition chez les enfants de 6 à 59 mois a été réalisée en 2012 en commune 2 du district de Bamako. Une étude transversale par sondage en grappes a été réalisée de septembre 2012 à février 2013 auprès de 470 enfants âgés de 6 à 59 mois. Les outils de collecte avaient été testés et le protocole validé par le comité d’éthique de l’INRSP. Le test de khi-2 de Pearson, le test exact de Fisher et la régression logistique multiple ont été utilisés pour les analyses. La prévalence de l’émaciation était à 10,9% [8,4 - 14,0] et 18,9% d’enfants présentaient un risque d’émaciation. Les facteurs associés à l’émaciation étaient l’âge de 12-23 mois (OR= 0,36 [0,14-0,90]) et 48-59 mois (OR=0,26 [0,08-0,80]), la parité ≥ 5 (OR=0,34 [0,12-0,95]), le plat familial (OR=4,47 [1,95-10,26]), le repas spécial (OR=3,85 [1,79-8,30]). Ces résultats pourraient orienter vers des stratégies plus efficaces de lutte contre la malnutrition.

Bibliographies de l'auteur

F Diawara, Agence Nationale de la sécurité sanitaire des aliments, Mali
Médecin de santé publique spécialisé en épidémiologiste
A Ag Iknane
Maître de conférences en santé publique, FMPOS, Bamako
O Sangho
Médecin épidémiologiste, Bamako
Publiée
2013-12-19
Rubrique
Articles originaux