Etude des facteurs conduisant les tubercuileux bacilliferes a une consultation tardive

  • Boubacar Fassara Sissoko Service de Pneumologie CHU du Point G Bamako Mali BP 333 Bamako Mali
  • Kenya Guzmán Pileta Brigade Cubaine au Mali CHU du Point G Bamako Mali BP 333 Bamako Mali
  • JPP Dembele
  • Yacouba Toloba Service de Pneumologie CHU du Point G Bamako Mali BP 333 Bamako Mali
  • Delphin Coello Morales Brigade Cubaine au Mali CHU du Point G Bamako Mali BP 333 Bamako Mali
  • Dianguina Soumaré Service de Pneumologie CHU du Point G Bamako Mali BP 333 Bamako Mali
  • Khadidia Ouattara Service de Pneumologie CHU du Point G Bamako Mali BP 333 Bamako Mali
  • AM N’Diaye Service de Pneumologie CHU du Point G Bamako Mali BP 333 Bamako Mali
  • Gabriel Pascual Brigade Cubaine au Mali CHU du Point G Bamako Mali BP 333 Bamako Mali
  • Souleymane Diallo Service de Pneumologie CHU du Point G Bamako Mali BP 333 Bamako Mali
Mots-clés: Tuberculose, Microscopie positive, Bamako

Résumé

Le diagnostic et le traitement de la tuberculose pulmonaire à microscopie positive (TPM +) demeurent les facteurs majeurs de lutte contre cette maladie. Ils permettent d'interrompre la chaîne de transmission de la tuberculose dans le but d’atteindre les objectifs de l’OMS à savoir dépister au moins 70% des cas (TPM+) et en guérir 85%. Nous avons réalisé une étude prospective dans trois(3) centres de santé de référence du district de Bamako et dans le service de pneumo- phtisiologie au centre universitaire hospitalier (CHU) du Point G pendant la période d’Aout 2009 à Janvier 2010. L’enquête à porté sur 200 cas, la tranche d’âge de 25-34 ans était la plus représentée avec un ratio de 2 hommes pour 1 femme. Cette étude à révélé que 100% de nos patients ignoraient qu’une toux supérieure à 2 semaines malgré le traitement antitussif et antibactérien non spécifique pouvait être d’origine tuberculeuse. Environ 76,5% de nos patients ignoraient que la voie aérienne était la voie de transmission de la tuberculose, et 89,5% ne savaient pas que la toux en était le signe principal. La curabilité de la tuberculose était ignorée par 58,5% et 61% ignoraient la gratuité du traitement et de l’examen bactériologique des crachats. La majorité de nos patients disaient avoir eu des informations sur la tuberculose à l’école, mais 27,5% en ont entendu parler à la télévision sans y prêter attention et toujours selon l’étude 29% des patients mettaient entre 1 à 3 mois avant de faire une consultation. La moitié des patients (50%) se déplaçaient à pied pour prendre leur traitement au centre de santé. Cette étude nous a démontré le faible niveau de connaissance de la population par rapport à la maladie tuberculeuse.
Publiée
2013-12-19
Rubrique
Articles originaux