Non-compliance aux messages de prévention de la maladie à virus Ebola en Côte d’ivoire dans un contexte de menace à l’épidémie

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

SI Soumahoro
DP Kouassi
M Coulibaly
AD Kouamé
O Irika
JM Ouaga
et .al

Résumé

Introduction : La pandémie ouest-africaine de 2013-2016 de la maladie à virus Ebola a provoqué une psychose mondiale. Le gouvernement ivoirien, fort de la proximité géographique de la Côte d’Ivoire avec les pays touchés, a instauré plusieurs mesures. Il s’agissait entres autres d’un vaste programme d’éducation sanitaire de la population constitué de 20 mesures à observer par les populations. Nous avons mené cette étude pour apprécier les raisons de non compliance des populations aux mesures de prévention instituées et les déterminants sociodémographiques en rapport.


Méthode: Nous avons mené une étude transversale à visée descriptive  et analytique pendant 01 mois, du 11 mars 2017 au 10 avril 2017, dans les ménages de la ville de Bouaké. Nous avons interviewé 405 personnes grâce à un questionnaire. Les logiciels Epi Info 2000 et SPSS 17.0 ont été utilisés pour la  saisie et l’analyse statistique des données recueillies.


Résultats : Les adultes avaient une moyenne d’âge de 36,34±1,60 ans et les enfants de  13,1 4± 11,27 ans. Certains enfants étaient non-scolarisés (4,3%) et les adultes avaient un niveau d’instruction supérieur dans 31,3% des cas. Les mesures les moins observées étaient les mesures 3 (42,5%), 1 (8,6%), 5 (5,7%) et 7 (5,7%). Les raisons les plus évoquées étaient la courtoisie (27,4%), l’habitude (21,0%), le respect de la coutume (13,1%) et l’oubli (11,6%). Pour la mesure 1, toutes les caractéristiques sociodémographiques y étaient statistiquement associés (p<0,000).


Conclusion :Il importe de cerner tous les contours des messages de sensibilisation et de prévention afin de s’assurer d’une totale adhésion des populations.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Articles