Exposition à un risque d’infection rabique à l’unité de prévention du service de maladies infectieuses et tropicales du CHNU de Fann à Dakar: Caractéristiques et prise en charge thérapeutique

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

K Sylla
SA Diop
MS Sow
MS Baldé
MOS Diallo
I Bah
MO Cissé
BM Diop
M Seydi

Résumé

Objectif: Décrire les caractéristiques épidémiologiques et les modalités de prise en charge préventive des patients.


Résultats : Cent cinquante-deux (152) patients ont consulté suite à une exposition au risque d’infection rabique principalement à la suite d’une   morsure par un chien (133cas/152). Aucun animal mordeur n’a été mis en observation. La majorité (90%) provenait de Dakar. L’âge médian  était de 22 ans [1 - 90 ans] et les hommes étaient les plus touchés  avec un sex ratio (H/F) de 1,8. Les blessures de catégorie II étaient les plus fréquentes (100 cas). Près de deux tiers des personnes exposées ont été prises en charge dans les 48 heures. La quasi-totalité des patients avaient bénéficié du protocole Zagreb mais environ  41% d’entre eux  avaient abandonné leur prophylaxie post exposition (PPE) en cours de suivi, soit un taux de complétude de 59%.


Conclusion : Composante essentielle de la lutte contre la rage, la prophylaxie post exposition doit être améliorée par la sensibilisation et la collaboration avec les services vétérinaires. Tout ceci dans l’esprit du one health ou santé unique ainsi que l’amélioration de l’accessibilité financière des vaccins et des immunoglobulines antirabiques

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Article Original