Tétanos néonatal dans le service de néonatologie du CHU Gabriel Touré

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Lala N’drainy SIDIBE
Oumar Coulibaly
Djeneba Konaté
Fatoumata Leonie Diakité
Hawa Diall
Karamoko Sacko
et. al

Résumé

Objectif : Etudier les aspects épidémio-cliniques et pronostics du tétanos néonatal (TNN) au CHU Gabriel Toure. Matériel et méthodes : Etude rétrospective, descriptive sur une période de deux ans. Ont été recueillies les données sociodémographiques, cliniques, thérapeutiques et l’issu de la maladie. Résultats : 13 nouveau-nés ont été inclus. 8 (61,5%) de nos mères n’étaient pas scolarisées, 6 (46,1 %) n’avaient pas fait de consultation prénatale, 6 (46,1%) n’étaient pas vaccinées contre le tétanos et étaient primipares. L’accouchement s’est effectué à domicile pour 3 mères (23,1%), le lieu était indéterminé chez 5 (38,5 %). La tranche d’âge 2-7 jours était la plus représentée à l’admission (61,5%) soit 8 patients. La porte d’entrée était principalement ombilicale (84,6 %) et concernait 11 nouveaux nés. Les soins étaient faits avec le beurre de karité chez 10 (76, 9%). Selon le score pronostic de Dakar, le tétanos était considéré comme sévère chez 7 (53,8 %). La létalité était (30,8 %) soit 3 décès. Conclusion : Le nombre de cas de TNN reste élevé, malgré la gratuité du VAT au Mali. Les mères non scolarisées sont plus à risque, la porte d’entrée ombilicale est la plus fréquente et la létalité forte.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Article Original