La qualité bactériologique des eaux de consommation (forages et puits) dans trois cercles de la région de Koulikoro, Mal

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

K Coumare
T Diallo
L Siby
A Haidara
M Traoré
M Coulibaly
D Sangare
IT Traoré
D Tangara
SM Coulibaly
BY Koumare

Résumé

Objectifs : Contrôler la qualité bactériologique des eaux souterraines à usage alimentaire « consommation » de la région de Koulikoro en vue d’améliorer l’état de santé de la population.
Matériel et Méthodes : Notre méthode était basée sur la recherche qualitative et quantitative des coliformes thermo tolérant et des Escherichia Coli. Nous avons utilisés les milieux de culture suivants : Violet Rouge Bililé Lactosé (VRBL) pour isoler les coliformes et Tryptone Bile X-Glucuronide Agar (TBX) pour isoler les Escherichia Coli. Les colonies ont été dénombrées après incubation. La conformité des échantillons a été mise en évidence travers les normes françaises V08-060 pour les Coliformes Thermo tolérant et ISO 16649-2 pour les Escherichia coli.
Résultats : Durant notre étude nous avons collecté 172 échantillons de 900 ml d’eau à travers 80  puits et 92 forages répartis comme suit : 20 à Banamba (Touba Sylla), 92 à Dioila (N’Golobougou, N’Tobougou, Siankoro, Dégnekoro) et 60 à Kati (Kambila, Koursalé, Tinkelé). Sur les 172 échantillons, 75 étaient non conforme soit un taux de 43,6%. 

Les eaux de puits étaient plus contaminées avec 94,7% de non-conformité contre 5,3% pour les eaux de forage. Le cercle de Dioila a enregistré plus de cas de non-conformité (53,3%). Les deux micro-organismes ont été tous les 2 sources de contaminations des eaux non conformes.


Conclusion : L’éducation et la sensibilisation de la population sur les bonnes pratiques d’hygiène publique autours des eaux doivent être mise en évidence afin d’éviter les maladies hydriques

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Articles