Othering the Other Sex in Buchi Emecheta’s The Bride Price and The Slave Girl: A Snail-Sense Feminist Analysis

  • Aboubacar Sidiki COULIBALY
  • AbidaAboubacrine MAIGA
  • Alassane SIDIBE
Mots-clés: genre, sexe, altérité, négociation, confrontation et féminisme

Résumé

L’article aborde la problématique du genre, sexe et l’altérité dans The Bride Price et The Slave Girl d’Emecheta. D’abord, il fait un aperçu de ces trois concepts (genre, sexe et altérité) tels que définis par certains spécialistes du domaine avant de préciser la façon dont ils sont utilisés dans le texte. Ensuite, il démontre que le genre constitue un sérieux obstacle pour la femme Igbo à cause de ses constructions, considérations et attributs sociaux. Par conséquent, les données ont montré que les femmes Igbos sont marginalisées , exploitées, et opprimées sur la base de certaines coutumes et traditions telles que la dot, le kidnapping des jeunes filles, les rituels des veuves et la préférence des garçons. Elles ont également révélé qu’Emecheta est pour un féminisme africain basé sur la négociation, la conciliation, l’alliance et la complémentarité plutôt qu’un féminisme basé sur la confrontation et l’usage de la force pour permettre l’émancipation et l’autonomisation de la femme africaine.

Publiée
2018-11-28
Rubrique
Articles