DU DÉVELOPPEMENT COMME EXPLOITATION DE LA NATURE À LA RESPONSABILITÉ DE L’HOMME

  • Françoise DIARRA Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako (ULSHB) Faculté des Sciences Humaines et des Sciences de l’Education (FSHSE)
Mots-clés: responsabilité, développement, technique, science, progrès, nature, l’humanité.

Résumé

Le XVII ème siècle fut le début d’un grand changement au niveau de vie des hommes. Ce
progrès déclenché par la science et la technique ne peut contribuer pleinement au bonheur de
l’homme qu’à travers la transformation perpétuelle du réel. A cet effet, la dynamique technoscientifique se pose comme un facteur d’humanisation. En ce sens, les actions de la science et
de la technique ne sont donc pas préjudiciables pour l’humanité tant que celles-ci respectent la
dignité de la personne humaine. Mais aujourd’hui, ces actions malgré leur impact positif sur la
vie des hommes, deviennent de plus en plus néfastes pour le devenir de l’homme. La démesure
de la dynamique technologique ne doit pas être considérée comme un faux problème. En consé-
quence, réfléchir sur le concept de développement se pose aujourd’hui comme une nécessité
absolue car cela permettra à l’humanité de promouvoir un paradigme de développement plus
respectueux de la nature en vue de la perpétuation de l’espèce humaine sur la terre.

Publiée
2019-03-02
Rubrique
Articles