L’EDUCATION NON FORMELLE AU MALI :

ANALYSE DES FORCES ET FAIBLESSES

  • Boubacar TABOURE Chargé de Recherche, Centre National des Ressources de l’Education Non Formelle, Bamako République du Mali.
Mots-clés: Education non formelle, Académie d’Enseignement, Apprentissage, Centre Al￾phabétisation Fonctionnelle, apprenants, Compétence de vie courante.

Résumé

L’Éducation Non Formelle (ENF) apparaît aujourd’hui comme un outil de développement. En
dépit des défis à relever, l’ENF dispose de plusieurs atouts qui font d’elle aujourd’hui un pilier
de la décentralisation et une pierre angulaire de développement humain durable.
L’étude diagnostique a été réalisée dans dix (10) Académies d’Enseignement (AE) sur
les 18 que compte le pays. Les 10 AE couvertes sont : Bamako/Rive Droite, Bamako/Rive
Gauche, Bougouni, Kati, Kayes, Koulikoro, Koutiala, San, Ségou et Sikasso. Dans chacune
des AE couvertes, un Centre d’Animation Pédagogique (CAP) a été visité et des Centres
d’Alphabétisation Fonctionnelle (CAF), des Centres d’Apprentissages Féminins (CAFé),
des Centres d’Education pour le Développement (CED) et/ou le Centre d’Education pour
l’Intégration (CEI) ont été retenus et visités pour la collecte des données.
L’objectif de ce présent travail est de documenter les Forces, les Faiblesses, les Opportunités
et les Menaces du sous-secteur afin d’identifier les facteurs et les zones d’étranglement et y
apporter des améliorations.
L’approche méthodologique utilisée a privilégié une démarche souple et participative à travers
des rencontres et des séances de travail avec les acteurs du sous-secteur de l’ENF. Qu’il s’agisse
du personnel du CNR-ENF, des directions partenaires, des professionnels de l’ENF, des personnes ressources du public et du privé, la démarche adoptée a été la même.
Pour la collecte des données, des questionnaires, un guide d’entretien à adapter et une grille
d’observation, ont été utilisés. Il a été réalisé des enquêtes, des entretiens, des interviews et des
visites de terrain. Ces activités de collecte ont été soutenues par la recherche documentaire, en
amont, pendant, et en aval de la phase terrain.
Les données des enquêtes, des entretiens, des interviews et les résultats de la recherche documentaire ont apporté suffisamment d’informations sur les contextes et les besoins des structures
ENF en matière d’activités spécifiques au domaine, les conditions de travail dans les centres, le
système d’évaluation en vigueur et des aspects relatifs aux enseignements/ apprentissages et formations dans les quatre (4) types de structures ENF.
A partir de l’échantillon constitué sur le terrain, les données statistiques ont montré que, les
auditeurs et les apprenants qui fréquentent les centres se répartissent ainsi : 88,9% sont des
femmes et des filles contre 11,1% d’hommes et de garçons alors que chez les animateurs, éducateurs et formateurs, 67,1% sont des femmes contre 32,9% qui sont des hommes. Concernant
l’âge, il varie de moins de 9 à 70 ans chez les auditeurs et les apprenants, et entre 24 et 69 ans
chez les animateurs, éducateurs et formateurs. Les données ont également montré que 29,7%
fréquentent les CAF (110), 58,9% apprennent dans les CAFé (218), 8,4% relèvent des CED
(31) et 3,0% apprennent dans le CEI (11).

Publiée
2019-03-02
Rubrique
Articles