L’ÉLOGE DE LA SOLITUDE COMME L’EXPRESSION D’UN MASQUE CHEZ FRIEDRICH NIETZSCHE

  • Souleymane KEITA Doctorant - Université Félix-Houphouët-Boigny de Cocody (Côte d’Ivoire)
Mots-clés: Masque ; solitude ; dissimulation ; maladie ; troupeau, élite

Résumé

La solitude de Nietzsche s’explique surtout par sa souffrance physique et ses tensions
psychologiques. C’est ce qui fait dire à Lou Salomé (2008, p. 48) que toute la vie de
Nietzsche est, du commencement à la fin, « une biographie de la douleur ». Une vie qui
n’a aucun point commun avec un quelconque individualisme général et nombriliste. Il
ne s’agit donc pas d’un égoïsme au sens où ceci signifie une centralité du moi propre
et un repli sur le moi. Comment supporter un homme dont la vie oscille entre deux
tensions : la douleur physique et la production intellectuelle. Il est le seul à se connaitre,
à se comprendre et donc à pouvoir se supporter : « Ce penseur n’a besoin de personne
qui le réfute : il se suffit à lui-même pour cela ». (F. Nietzsche, 2007, p. 284).

Publiée
2020-03-01
Rubrique
Articles