IMPACTS DE LA CRISE SECURITAIRE SUR LES ACTIVITES DE PRODUCTION DANS LES REGIONS DE MOPTI, GAO ET TOMBOUCTOU

  • Seydou LOUA Faculté des Sciences Humaines et des Sciences de l’éducation

Résumé

Le présent article, porte sur l’impact de la crise sécuritaire sur les activités de production,
concerne trois régions du Mali, dont deux du nord à savoir Gao et Tombouctou, et une
située au centre du pays à savoir Mopti, en raison de trois communes par région.
De 2012 à 2018, les régions du nord du pays, et récemment celle de Mopti au centre,
ont connu une crise majeure avec la présence de plusieurs groupes extrémistes violents
comme les terroristes, les indépendantistes, les bandits armés, etc. La présence de ces
groupes violents a entraîné une guerre et causé beaucoup de pertes en vies humaines.
Elle a aussi eu des impacts négatifs sur les activités économiques des régions concernées,
limitant ainsi leur processus de développement.
Des entretiens de groupes et individuels ont été utilisés pour avoir les témoignages
des principaux acteurs concernés sur leur situation sécuritaire et leur niveau de
développement. L’article vise à expliquer l’impact de l’insécurité sur les activités
économiques des populations ; identifier les facteurs de motivation des jeunes à rejoindre
des groupes extrémistes violents et proposer des alternatives pour l’instauration d’une
paix durable dans les trois régions.
Les résultats de l’étude montrent que l’insécurité a un impact sur tous les secteurs de
développement. Les communautés qui vivaient en toute quiétude, ne peuvent plus se
fréquenter, ce qui a déchiré le tissu social. Les enquêtés reconnaissent, à travers leurs
témoignages, que le chômage qui est l’une des principales conséquences de la crise
sécuritaire, a limité le développement économique et social des communes.

Publiée
2020-03-01
Rubrique
Articles