DECENTRALISATION ET DYNAMIQUES DES ACTEURS LOCAUX : LE CAS DES CDQ (COMITE DE DEVELOPPEMENT DE QUARTIER) DE LA COMMUNE V DU DISTRICT DE BAMAKO.

  • Abdramane Sadio SOUMARE IUDT Institut Universitaire de Développement Territorial
  • Mamadou KOUMARE Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako (USSGB)
Mots-clés: Décentralisation, Dynamique de quartier, Développement local, Participation.

Résumé

La décentralisation s’inscrit dans le processus de démocratisation enclenché au
Mali depuis les événements du 26 mars 1991. Ce processus vise à encourager la
participation active de l’ensemble des acteurs locaux (société civile, institutions,…) au
développement de tous les niveaux des collectivités à favoriser l’expression plurielle, le
dialogue social et la consultation locale dans le montage et la mise en oeuvre des projets
de développement. Dans cette optique, la commune V du District de Bamako a besoin
de cadre de concertation pour l’accompagner dans la mise en oeuvre de ses programmes
de développement socio-économique et culturel.
L’objectif principal de ce projet de recherche est d’analyser les changements
sociopolitiques et les recompositions territoriales intervenus dans la commune V suite à
la mise en oeuvre des dynamiques de quartiers.
Une approche globale, combinant différentes techniques (entretien direct, semi direct)
de la méthode qualitative a été adoptée afin de recueillir, analyser et interpréter les
données de terrain. Les résultats auxquels nous sommes parvenus sont: l’esprit de la
dynamique de quartier est connu de l’institution municipale et par les habitants de la
commune V du District de Bamako, les services techniques étatiques concernés et les
cadres de concertation eux-mêmes etc. Aussi de nombreuses actions majeures sont
visibles.

Publiée
2020-03-07
Rubrique
Articles