LA GESTION DÉCENTRALISÉE DES MINI-ADDUCTIONS D’EAU POTABLE DANS LA COMMUNE RURALE DE GOUNA

  • Abdourahamane DICKO
  • Ibrahim MAAWIYA
Mots-clés: Decentralisation, Gestion, Mini-Adduction D’eau Potable, Participation

Résumé

La commune rurale de Gouna possède quatre (4) mini-adductions d’eau potable
dans les centres suivants : Gouna, Guirari, Boulbaram et Fouroumi. La gestion
de ces systèmes a été confiée à un opérateur privé sur la base d’un contrat d’exploitation
en 2012. Dans la pratique, la mise en place de la gestion décentralisée
de l’eau s’accompagne des enjeux et défis majeurs. Le présent article s’interroge
sur les causes du dysfonctionnement des mini-adductions d’eau potable de la
commune rurale de Gouna en dépit de différentes réformes dans la gestion. Il
s’agit particulièrement dévaluer la relation fonctionnelle qui être établie la faible
participation des usagers de l’eau dans la gestion des mini-adductions d’eau potable
et la régularité du service des systèmes. Le présent travail de recherche
s’appuie sur la méthode quantitative et la méthode qualitative (guide d’entretien).
L’analyse stratégique des organisations de Crozier(1981) et le paradoxe
d’Olson Mancur Olson (1965) ont servi de modèle d’analyse dans le cadre de
ce travail. Au terme de la recherche, les résultats ont permis de constater que
le manque d’adhésion communautaire et la quête de l’intérêt partisan autour
de la question de gestion des ouvrages ont montré leurs effets négatifs dans le
fonctionnement réguliers des mini-AEP. Il faut également noter que la maitrise
d’ouvrage communal n’est pas bien assumée par la commune dans la gestion des mini-AEP.

 

Publiée
2020-05-19
Rubrique
Articles