EVALUATION DU SYSTEME DE REFERENCE/EVACUATION AU CENTRE DE SANTE DE REFERENCE DE LA COMMUNE II DU DISTRICT DE BAMAKO, MALI

  • S Z Dao Centre de santé de référence de la commune II, Bamako, Mali
  • K Sidibé
  • B A Traoré
  • S Konaté
  • M Haidara
  • I Diarra
  • E I S Cissé
  • A Bocoum
  • A Coulibaly
  • M S Traoré
  • Y Traoré
  • A Sow Sy
  • A Dolo

Résumé

Malgré de nombreuses études sur la référence/évacuation, elle demeure toujours confrontée à de nombreux défis d’ordre organisationnel. Il s’agissait d’une étude rétrospective descriptive allant du 1 er janvier 2012 au 31 Décembre 2013 dont l’objectif était d’évaluer le système de référence/évacuation dans le service de gynécologie obstétrique du centre de santé de référence de la commune II du district de Bamako. Il s’agissait d’un échantillonnage systématique exhaustif portant sur toutes les patientes évacuées ou référées ayant un problème obstétrical reçues et prises en charge dans notre service soient 503 patientes. Au cours de cette étude, sur 6574 patientes admises dans notre service, 503 soient 7,65% de nos patientes étaient référées ou évacuées. La tranche d’âge de 14 à 19 ans était la plus représentée soit 62,50%. Les femmes au foyer étaient les plus représentées avec 42,3% des cas. La dilatation stationnaire était le motif le plus fréquent de référence/évacuation. La qualification de l’agent référent/évacuant n’était pas connue dans 49,1% des cas. Le moyen de transport le plus utilisé était l’ambulance dans 71,0% des cas. Il y avait une discordance entre le motif de référence/évacuation et le diagnostic retenu au CSRéf de la commune II dans 55,5%. L’accouchement s’est effectué par voie basse dans 61,4% des cas. Nous avons enregistré 2 cas de décès maternel soit 0,4% dont les causes étaient l’allergie au produit anesthésique et l’hémorragie du postpartum immédiat et 9 cas de décès périnatal soit 1,9% des cas. La référence/évacuation, maillon essentiel de la réduction de la mortalité maternelle et néonatale connait encore de nombreux problèmes dans sa réalisation malgré l’existence d’une législation bien claire en la matière. La nécessité d’une prise de conscience de tous les acteurs s’impose afin d’améliorer le pronostic materno-foetal.

Biographie de l'auteur

S Z Dao, Centre de santé de référence de la commune II, Bamako, Mali

Dr Seydou Z DAO, gynécologue obstétricien, chargé de recherche au centre de santé de référence de la commune II du district de Bamako, Mali.

Publiée
2018-12-28
Rubrique
Articles