STATUT VACCINAL DES ENFANTS AGES DE 6 A 59 MOIS ADMIS POUR MÉNINGITES BACTÉRIENNES CONFIRMÉES DANS LE DÉPARTEMENT DE PÉDIATRIE DU CHU GABRIEL-TOURE, BAMAKO MALI DE JANVIER 2010 A DECEMBRE 2011

  • F Coulibaly CentreNational d’Appui à la lutte contre la Maladie/ Centre pour le Développement des Vaccins-Mali
  • F NIARE CentreNational d’Appui à la lutte contre la Maladie/ Centre pour le Développement des Vaccins-Mali
  • K DIARRA Centre National d’Appui à la lutte contre la Maladie/ Centre pour le Développement des Vaccins-Mali (CNAM/CVD), Bamako, Mali
  • D Sanogo CentreNational d’Appui à la lutte contre la Maladie/ Centre pour le Développement des Vaccins-Mali (CNAM/CVD), Bamako, Mali
  • B Diaby Ministère de la santé du Mali et de l’hygiène publique
  • I Coulibaly CentreNational d’Appui à la lutte contre la Maladie/Centre pour le Développement des Vaccins-Mali (CNAM/CVD), Bamako, Mali
  • N Kourouma Centre pour le Développement des Vaccins-Mali, Bamako, Mali /cnam

Résumé

La méningite bactérienne est une urgence médicale qui menace le pronostic vital. L’étude rétrospective transversale de 24 mois avait pour objectif d’évaluer le statut vaccinal des enfants âgés de 6 à 59 mois admis pour méningites bactériennes confirmées dans la pédiatrie
du CHU Gabriel Touré. Au total, 147 cas de méningite confirmés avec une prévalence de 5.3% et 27.2% des patients résidaient hors de Bamako. Les 24 mois étaient plus fréquentes (70.0%). C’est en avril que le plus grand nombre de patients fut enregistré dans 83,7% des cas, le statut vaccinal était à jour (déclaration de la mère ou le carnet de vaccination).Les enfants étaient complètement vaccinés contre les maladies du PEV dans 57,8% des cas. Le Streptococcus pneumoniae est le plus fréquemment isolé (42,2 %), suivi de Haemophilus
influenzae type b (20,4%) et du méningocoque W135 (15,60.L’évolution était favorable (guérison)dans 66.0%des cas. Une mortalité globale de 29,3%. La majorité des décès était due au pneumocoque (69.8%) suivi du Hib(11.6%).
Mots clés : Méningites bactériennes, vaccins, PEV, Pédiatrie, CHU Gabriel TOURE.

Publiée
2018-12-28
Rubrique
Articles