SEMENCES DE SORGHO [(SORGHUM BICOLOR (L) MOENCH] DANS LE PROCESSUS DE CERTIFICATION AU MALI

  • Dioncounda Camara Laboratoire des semences, Sotuba-Bamako
  • Karim Dagno IER/CRRA de Sotuba-Bamako
  • Oumar Niangado Fondation SYNGENTA, Bamako

Résumé

Un lot commercial de semences doit satisfaire à un ensemble de critères de qualité et les aspects sanitaires en raison de l’incidence croissante des parasites transmis par les semences sont plus préoccupants. L’échantillonnage a été réalisé dans les zones agro écologiques du Mali. La technique de prise d’échantillons en 3 endroits distincts du lot décrite par l’ISTA a été utilisée. Ainsi, 32 échantillons ont été constitués. Les isolements des microorganismes ont
été effectués sur milieu PDA (Patato Dextrose Agar). L’identification des microorganismes a été faite sur base des descriptions faites par RIEUF, 2008 ; Ahmed et al., 1993; BARNETT et al., 1972 et DAGNO, 2006. Les résultats obtenus montrent que trois genres de champignons responsables des moisissures de semences sont présents : Aspergillus sp (37%), Fusarium sp (16%) et Curvularia sp (16%). Deux pathogènes ont été observés sur un échantillon Fusarium
sp et Aspergillus sp avec 19% ; Aspergillus sp et Curvularia sp (12%). Les résultats nous permettent d’affirmer que les semences de variétés locales et améliorées identifiées sont infectées par les moisissures. Cette activité d’analyse sanitaire était le chainon manquant dans le processus de certification du Laboratoire des semences du Mali.
Mots-clés : Champignon, moisissure, semences, locales, améliorées, sorgho, Mali.

Publiée
2019-01-07