ETUDE PHYTOCHIMIQUE DE 4 PLANTES UTILISEES DANS LE TRAITEMENT TRADITIONNEL DE LA DYSFONCTION ERECTILE AU MALI

  • HASSANA TOUNKARA Faculté des Sciences, et des Techniques (FST), Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako (USTTB) BPE3206/Tél(223)20223244/Fax(223)20238168
  • ADAMA DENOU Faculté de pharmacie(FAPH), Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako de (USTTB) BP1805/(233)20225277
  • JEAN NOËL KEÏTA Université de Ségou, Institut universitaire de formation professionnelle (IUFP) BP24/Tél(223)21320230 toharaba03@yahoo.fr/(223)76260108/ (223)95046872.
  • NAH TRAORE Faculté des Sciences, et des Techniques (FST), Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako (USTTB) BPE3206/Tél(223)20223244/Fax(223)20238168
  • ROKIA SANOGO Faculté de pharmacie(FAPH), Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako de (USTTB) BP1805/(233)20225277 Département de médecine traditionnelle (DMT), Institut National de Recherche en Santé Publique (INRSP) de Bamako BP1746/Tél(223)20214623
  • DRISSA DIALLO Faculté de pharmacie(FAPH), Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako de (USTTB) BP1805/(233)2022527Département de médecine traditionnelle (DMT), Institut National de Recherche en Santé Publique (INRSP) de Bamako BP1746/Tél(223)202146237
  • AMIDOU DOUCOURE 1Faculté des Sciences, et des Techniques (FST), Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako (USTTB) BPE3206/Tél(223)20223244/Fax(223)20238168

Résumé

De nombreuses recettes à base de plantes sont utilisées en médecine traditionnelle africaine pour la prise en charge de certaines maladies d’origine infectieuses et parasitaires (Diallo et al., 2004). Notre travail a pour but de déterminer les groupes chimiques présents dans Gardenia ternifolia (Ecorces et racines), Tamarindus indica (Ecorces et racines), Prosopis africana (Racines) et Xylopia aethiopica (Fruits) utilisées comme aphrodisiaques au Mali. Le matériel végétal a été récolté dans la forêt de Tienfala. Les investigations chimiques ont été réalisées sur des extraits aqueux, hydroalcooliques et organiques. Les groupes chimiques ont été déterminés avec des réactions de caractérisation en tubes et la chromatographie sur couche mince. Les teneurs en eau et en cendres ont été déterminées par la méthode pondérale. Les résultats ont révélé que nos échantillons contenaient des alcaloïdes, coumarines, composés réducteurs, mucilages, tanins, hétérosides cardiotoniques, saponosides, anthracénosides, substances polyphénoliques, stérols et terpènes. Les teneurs en eau et cendres dans chaque échantillon étaient inférieures à 10%. La richesse de nos extraits aqueux en composés polyphénoliques, saponines, stérols et triterpènes explique leur pouvoir antiradicalaire qui justifie leur utilisation traditionnelle contre la dysérection. A partir de ces résultats des tests pharmacologiques et cliniques seront entrepris.

Mots clés : Plantes, médecine, traditionnelle, dysfonction érectile, groupes chimiques.

Publiée
2019-11-06