ETUDE COMPARATIVE DES DETERMINANTS PSYCHOSOCIAUX DE LA VACCINATION ANTI-POLIOMYELITE A KABALABOUGOU ET SANGAREBOUGOU

  • YAYA SANGARE Institut National de Santé Publique (INSP), Bamako, Mali.
  • KASSOUM KONE Institut National de Santé Publique (INSP), Bamako, Mali
  • ASSA DIARRA Institut National de Santé Publique (INSP), Bamako, Mali
  • SAMBA DIOP Faculté de Médecine de Pharmacie et Odontostomatologie, Bamako, Mali
  • IBRAHIM TERERA Institut National de Santé Publique (INSP), Bamako, Mali
  • HAOUA DEMBELE KEITA Institut National de Santé Publique (INSP), Bamako, Mali
  • CHAKA COULIBALY Institut National de Santé Publique (INSP), Bamako, Mali
  • YACOUBA DANIOKO Institut National de Santé Publique (INSP), Bamako, Mali
  • HAMADOUN SANGHO Institut National de Santé Publique (INSP), Bamako, Mali

Résumé

Selon l’Enquête Démographique et de Santé (EDSM V) du Mali, la proportion d’enfants de 12 à 23 mois qui ont reçu à travers la vaccination de routine, la troisième dose de polio est de 50%. L’objectif de cette recherche était d’étudier les déterminants psychosociaux de la vaccination des enfants contre la poliomyélite dans les aires de santé de Kabalabougou et Sangarébougou. Il s’agissait d’une étude transversale qui s’est déroulée de 2014 à 2018. L’étude a concerné les mères d’enfants de 0-59 mois. La taille de l’échantillon était de 420 mères d’enfants et nous avons fait un échantillonnage en grappe. Parmi les mères d’enfants, 86,2% avaient une bonne connaissance sur la poliomyélite à Kabalabougou contre 84,3% à Sangarébougou, 88,6% une attitude positive envers la vaccination à Kabalabougou contre 99,5% à Sangarébougou et 76,7% ont été influencées à Kabalabougou contre 81,9% à Sangarébougou. D’après nos résultats, 99% des enquêtées ont effectué la vaccination dans les conditions faciles à Kabalabougou contre 98,6% à Sangarébougou. Les différents déterminants psychosociaux étudiés ont tous eu des impacts quant à l’influence des parents sur la vaccination ou non de leurs enfants contre la poliomyélite.

Mots clés : Poliomyélite, vaccination, mères d’enfants, CSCOM, Kabalabougou, Sangarébougou, Mali.

Publiée
2020-10-31