Vécu de la césarienne par les femmes dans un Hôpital de District de Bamako, Mali.

Contenu principal de l'article

Seydou Z Dao

Résumé

But : Le but de ce travail était d’étudier le vécu de la césarienne par les femmes dans le service de gynécologie obstétrique de l’hôpital de district de la commune II de Bamako. Matériel et Méthodes : Nous avons réalisé une étude transversale descriptive avec collecte prospective des données du 1er janvier au 30 juin 2019. Ont été incluses, toutes les femmes césarisées dans notre service et qui ont accepté de participer à cette étude. Elle a consisté à interroger les patientes le dernier jour de leur hospitalisation afin de recueillir toutes les informations relatives à leur perception et leur satisfaction de la césarienne. Résultats : En 6 mois, 234 patientes sur 277 césariennes ont accepté de participer à cette étude soit une fréquence de 84,5%. Il s’agissait de femmes non scolarisées (46,6%) âgées entre 20 et 34 ans (53%). Les principales indications de césarienne ont été la souffrance fœtale aigue (43,6%) et les utérus multicicatriciels (27,4%). Les réactions des patientes à l’annonce de la césarienne ont été la peur (53,8%), la tristesse (25,2%) et le soulagement (21%). La césarienne a été jugée bonne par 85,5% des patientes et traumatisante par 14,5% d’entre elles. Conclusion : La césarienne est diversement vécue par les femmes. Le vécu est multifactoriel. Une meilleure préparation psychologique de la patiente, la réalisation de l’intervention dans de meilleures conditions associées à des suites opératoires simples ont un impact positif sur son vécu

Renseignements sur l'article

Comment citer
Dao, S. Z. (2022). Vécu de la césarienne par les femmes dans un Hôpital de District de Bamako, Mali. Journal De Chirugie Et Spécialités Du Mali, 1(1), 21–27. Consulté à l’adresse https://revues.ml/index.php/jcsm/article/view/2253
Rubrique
Articles originaux