Tendances évolutives de la rougeole en Commune VI du District de Bamako de 2014 à 2018

Auteurs-es

  • Ouattara S

Résumé

Introduction : La rougeole est une maladie éruptive fébrile, due à un virus de la famille des Paramyxoviridae (Morbillivirus) qui se transmet par voie aérienne, d’une personne à l’autre, par les gouttelettes respiratoires en suspension dans l’air. Le Mali a enregistré 87 cas de rougeole 2016, 17 cas en 2017 et 414 cas en 2018. L’objectif était de décrire les cas suspects et confirmés en personnes, temps, lieu et déterminer les tendances évolutives de la rougeole en Commune IV de 2014 à 2018. Matériel et méthodes : il s’agissait d’une étude transversale descriptive en déroulée en Juin 2019. La population d’étude était constituée des cas suspects et confirmés de rougeole enregistrés dans la base de données de surveillance. Nos données ont été saisies et analysées sur Excel 2013 et Epi Info 7. Résultats : L’enquête a porté sur un total de 213 cas dont 39 positifs soit une fréquence de 18,31%. La moyenne d’âge était de 4,98 ans et 5,50 ans respectivement chez les positifs. Les enfants de moins 5 ans ont été les plus atteints autant pour la suspicion que pour la confirmation. C’est à Sénou (28 cas) et à Yirimadio (34 cas) que venaient les plus grands nombres de cas notifiés. De 2014 à 2018, il y a eu deux épidémies notamment en 2015 et 2018. Tous les cas ont été guéris sauf trois qui sont décédés en 2018 à Sokorodji. Conclusion : Les enfants de moins 5 ans étaient plus atteints. Deux épidémies sont survenues. Tous les cas ont été guéris sauf 3 décédés. La compréhension de la dynamique de cette maladie nécessitera l’évaluation des facteurs déterminants de la survenue de la rougeole en commune VI.

Téléchargements

Publié-e

2021-04-20

Numéro

Rubrique

Articles originaux