Evaluation des mesures de biosécurité dans les fermes avicoles modernes du district de Bamako dans le cadre de la lutte contre la grippe aviaire

Auteurs-es

  • Yalcouyé H

Résumé

Introduction : La biosécurité peut être définie comme « l'ensemble des mesures de nature préventive mises en œuvre pour éviter de contaminer ou d'être contaminé par un agent biologique". Le passage au mode d’élevage intensif pose avec acuité la question de la biosécurité. Les exploitations avicoles modernes sont les plus concernées car la biosécurité, qu’elle soit externe ou interne, impacte la santé en agissant comme facteur préventif de l’introduction ou de la propagation des maladies en élevage. Méthodes : L’administration du questionnaire a été réalisée par méthode téléphonique compte tenue de la distance et de l’insuffisance des ressources. Le travail reposera sur la synthèse des revues bibliographiques, sur l’élaboration du questionnaire et les enquêtes sur le terrain. Le questionnaire a été testé et validé avant son administration sur le terrain. Résultats : Le nombre d’aviculteurs dont la ferme est localisée à Sénou était de 3/10. Il est suivi de celui à Gouana avec 2/10. Les informations reçues sur les données de l’exploitation font ressortir que les aviculteurs pratiquant la production d’œufs étaient plus nombreux que ceux produisant la chair. 90% des aviculteurs interrogés font de la production d’œufs et 10% de la production de poulet de chair. Les maladies rencontrées dans les poulaillers et qui constituent un problème dans ces fermes sont la maladie de Newcastle pour 90% et la bronchite infectieuse pour 10%. Conclusion : L’aviculture était plus pratiquée à Sénou et Gouana. Les maladies aviaires les plus fréquentes étaient la Newcastle et la bronchite infectieuse. Les employés ne trempaient pas leurs bottes en accédant aux bâtiments d’élevage.
Mots clés : Evaluation, biosécurité, grippe aviaire, Bamako, Mali

Téléchargements

Publié-e

2021-04-20

Numéro

Rubrique

Articles originaux