Malnutrition aigüe sévère chez les enfants de moins de 6 mois : Cas de l’hôpital de Sikasso

Auteurs-es

  • Assetou Cissouma Hôpital Sikasso

DOI :

https://doi.org/10.53318/msp.v11i2.2186

Résumé

Introduction : La malnutrition aigüe demeure un problème de santé publique. Durant les six premiers mois de la vie, une nutrition adaptée est essentielle pour une croissance appropriée ainsi que la formation et le développement du système nerveux. La malnutrition chez les nourrissons de moins de 6 mois est un fléau et reste peu étudié. L’objectif de cette étude était d’évaluer la prévalence de la malnutrition aigüe sévère chez les enfants de moins de 6 mois au service de pédiatrie de l’hôpital de Sikasso. Méthode : Il s’agit d’une étude transversale à visée descriptive sur une période d’une année. Ont été inclus dans l’étude tous les enfants de moins de 6 mois hospitalisés, dépistés comme malnutris aigus sévères. Le consentement éclairé des parents ou du tuteur légal a été obtenu oralement. Résultats : Ils y’avaient 126 enfants sur 1755 patients hospitalisés ont été dépistés malnutris aigües sévères soit une prévalence de 7,17%. L’âge moyen était de 2,01±1,82 mois. La sex-ratio était de 1,63 en faveur du sexe masculin. La fièvre était le principal motif d’admission (42,85%). Près de 17,46% des enfants étaient sous allaitement maternel exclusif. Un enfant était positif au Vih 1 à la PCR. L’évaluation de l’état nutritionnel à un mois de suivi post hospitalisation notait 63,16% de rémission ; 15,87% d’abandons et 19,05% de décès. Conclusion : La malnutrition aiguë sévère chez les enfants des moins de 6 mois reste une préoccupation en milieu hospitalier. Des études ultérieures permettront de mieux clarifier les facteurs associés à la mortalité élevée chez ces enfants.

Biographie de l'auteur-e

Assetou Cissouma, Hôpital Sikasso

Pédiatre, chargé de recherche

Téléchargements

Publié-e

2022-04-19

Numéro

Rubrique

Articles originaux