Facteurs de risques associés aux décès des personnes vivant avec le VIH sur les sites de prise en charge antirétrovirale de Bamako, Mali

Auteurs-es

  • Sory Traoré Cellule Sectorielle de Lutte Contre le VIH/Sida, la Tuberculose et les Hépatites Virales (CSLS-TBH) du Ministère de la Santé et du Développement Social

DOI :

https://doi.org/10.53318/msp.v11i2.2188

Résumé

Introduction : La chronicité de l’infection par Le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH), la prise des traitements antirétroviraux au long cours, les maladies cancéreuses et la présence des coïnfections ont conduit à une diversification de la morbidité et des causes de décès chez les personnes infectées par le VIH. L’objectif était d’étudier les facteurs de risque associés au décès des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) à Bamako au Mali. Méthode et Matériels : Il s’agit d’une étude de cohorte. La période de suivi des patients était de douze ans (2006 à 2017). Les données ont été collectées de façon rétrospective à travers l’outil national de suivi des PVVIH appelé Evaluation et Suivi des Operations du Projet Esther « ESOPE. L’échantillon était de 48426 PVVIH. Les analyses statistiques ont été réalisée par le logiciel STATA version 14. Résultat : Les patients vivant avec le VIH1 (n=44623, 96,38%) étaient majoritairement représentés dans notre étude. En analyse uni-variée, les participants ayant été initié aux ARV et suivis dans les sites de notre étude étaient de n=33887 (70%). Les PVVIH âgées de plus de 44 ans ont un risque de décéder de 31% plus élevés que celles de la classe d’âge de 15- 44ans (HR=1,31, p=0,00). Les patients mono infectés au VIH avaient un risque plus faible 34% statiquement significatif (HR=0,64 ; p= 0,001) de décéder que ceux des patients coinfectés TB/VIH. Conclusion : Les facteurs de risques associés au décès des PVVIH étaient le sexe féminin, l’âge élevé, la mise sous traitement ARV pendant une longue période, la coïnfection Tuberculose/VIH, la malnutrition et la quantité de charge virale à l’initiation du traitement ARV.

Biographie de l'auteur-e

Sory Traoré, Cellule Sectorielle de Lutte Contre le VIH/Sida, la Tuberculose et les Hépatites Virales (CSLS-TBH) du Ministère de la Santé et du Développement Social

PharmD, MPH- Epidémiologie, Cand PhD Epidémiologie. Chef de Section étude et recherche de la Cellule Sectorielle de Lutte Contre le VIH/Sida, la Tuberculose et les Hépatites Virales (CSLS-TBH) du Ministère de la Santé et du Développement Social.

Téléchargements

Publié-e

2022-04-19

Numéro

Rubrique

Articles originaux