DE LA CONSTRUCTION D’UNE SUBJECTIVITÉ AFRICAINE POSTCOLONIALE AFROCENTRÉE EN« ÉTUDES AFRICAINES ET POSTCOLONIALES».

Auteurs-es

  • Saliou DIONE

Résumé

La subjectivité est un concept philosophique central, lié à la conscience, à l’action, à la personnalité, à la réalité et à la vérité. Bien que diversement définie par les sources, l’article adopte la définition du terme dans laquelle « something being a subject, narrowly meaning an individual who possesses conscious experiences, such as perspectives, feelings, beliefs, and desires »1 - quelque chose étant un sujet, signifiant étroitement un individu qui possède des expériences conscientes, telles que des perspectives, des sentiments, des croyances  et des desirs2. Dès lors, la subjectivité se conçoit comme état de conscience et figure de continuum, une façon de penser ou de ressentir et non pas l’objet en soi. L’objectif étant de prendre en charge les préoccupations économiques, politiques, sociales, culturelles, linguistiques et identitaires de leurs peuples. Comment les études africaines et postcoloniales, à travers le postcolonialisme et l’afrocentricité, peuvent-elles construire une subjectivité africaine postcoloniale afrocentrée ? Comment ces deux théories de la « subalternité » cherchent-t-elles à contrecarrer un eurocentrisme, un colonialisme, un excentrisme, et néocolonialisme résilients en puisant de la source de l’origine de l’humanité ? Comment la subjectivé africaine postcoloniale afrocentrée débouche-t-elle sur une agentivté du sujet africain? C’est à ces questions essentielles que cet article répond à travers une historicisation de l’excentricité occidentale et du postcolonialisme afrocentré qui se situe entre imaginaires et géographie de l’appartenance pour que soient développés des hypothèses constructionnistes et des postulats pragmatiques.

Mots-clés : Afrique, afrocentricité, postcolonialisme, subjectivité, (de)construction, identité, excentricité.

Téléchargements

Publié-e

2022-03-14

Numéro

Rubrique

Articles