ANALYSE DU DISCOURS MÉDIATIQUE DE LA VISITE DE HOLLANDE LE 02 FÉVRIER 2013 À BAMAKO PAR L’ORTM ET TV5MONDE

Auteurs-es

  • Karim KOMA

Résumé

Le discours médiatique, comme nous l’avons ci-bien observé au cours de cette étude, est subjectif dans sa production, dans sa diffusion ainsi que dans sa réception par le public-cible ; cela pour des raisons multiples. Cet article a comme objectif de mettre à nu cette subjectivité à travers une étude comparative des discours de deux organes de presse sur un seul et même évènementiel : la couverture médiatique accordée par l’ORTM et TV5MONDE à l’arrivée du président François HOLLANDE à Bamako le 02 février 2013. A cet effet, le traitement de cet évènementiel est censé conduire le reporter à faire en sorte qu’il y ait non seulement plus de visibilité sur la nature de la politique menée et les relations que les deux pays veulent désormais entretenir ; mais aussi que l’attente des auditeurs et téléspectateurs soit satisfaite : avoir l’information. C’est à ce prix que le reporter peut s’inscrire dans le respect de la déontologie du métier. Est-il possible, pour les organes-cibles, d’atteindre ces deux objectifs sans tomber dans la subjectivité voulue ou non voulue ? Pour répondre à cette question, nous avons procédé à l’analyse de contenu qui a nécessité l’élaboration d’une grille d’analyse de contenu focalisée sur les sources de subjectivité dans le discours médiatique ; et cela à travers une observation des unités lexicales ayant des non-dits, des sous-entendus à forte charge subjective, ainsi que de la visée pragmatique des actes de langage par rapport au contenu propositionnel des énoncés. L’étude de ces lieux d’ancrage de la subjectivité dans le langage médiatique de nos deux organes cibles nous a permis de déceler comment, par l’angle de traitement de l’information, le choix des extraits du discours des personnages du reportage (les présidents Dioncounda et François), la succession des séquences de chaque discours de chaque président ; le subjectif s’y réalise et s’y manifeste. Ici, il s’y est réalisé et manifesté en défaveur du Mali. L’analyse de ces reportages de ces deux organes met en exergue une subjectivité qui va au-delà de la visée pragmatique des actes posés et dans le discours des deux présidents et dans le discours des reporters. Car la sémantique qui en découle grandit la France au détriment du Mali.

Mots-cles: Analyse du discours, discours médiatique, discours trans-médiatique, évènementiel, publiccible/ organe-cible

Téléchargements

Publié-e

2022-03-14

Numéro

Rubrique

Articles