THE ISSUE OF HUMAN ECOLOGY: THE JINX LIVES OF STREET CHILDREN IN BLACK MAMBA BOY (2010) BY NADIFA MOHAMED

Auteurs-es

  • Abib SÈNE

Résumé

La question sur les enfants de et dans la rue est une préoccupation principalement africaine et tiers-mondiste. Lancinante dans sa nature et actuelle dans ses perspectives, la problématique suscite et justifie dans beaucoup d’états en développement des politiques socio-économiques dont l’objectif final est de resocialiser et de réinsérer ces enfants déshérités dans le tissu sociétal de leur communauté et de leur famille d’origines. Dans le but de contribuer à ce combat humaniste et humanitaire, Nadifa Mohamed fait recours à la fiction pour  monter et dénoncer le phénomène des enfants de la rue dans toute la Somalie.

Publié en 2010, Black Mamba Boy est un roman qui met en évidence les contours de l’écologie humaine en insistant sur la relation intrinsèque qui existe entre les enfants-mendiants et leur milieu de vie. Il analyse le flux et le reflux de la vie de des familles monoparentales et des enfants de la rue qui, loin de mener une vie joyeuse, arpentent les rues de la misère des villes d’Arden et d’Hargeisa. Ils mangent au quotidien leur pain noir pour ainsi mener une vie de bâton de chaise dans les coins et recoins des rebuts sociaux de la Somalie. En outre, la figure du père qui est décrite comme un acteur à l’abonné absent, jette une pierre de touche sur l’organisation sociale de la famille somalienne ; une pierre par laquelle se révèle un déséquilibre familial qui, de fait, met les enfants dans la nasse de la rue, laquelle exerce sur eux une influence certaine et définitive.

Mots-clés : Mots-clés : enfants, rue, vie, écologie, famille, pérégrination.

Téléchargements

Publié-e

2022-03-14

Numéro

Rubrique

Articles