Prévalence des marqueurs infectieux chez les donneurs de sang au centre régional de transfusion sanguine de Sokodé

Contenu principal de l'article

LD Bawè
et. al

Résumé

Introduction : L’impact des maladies infectieuses émergentes sur la sécurité transfusionnelle peut être exploré à travers les systèmes d’hémovigilance. L’objectif de cette étude était d’estimer la prévalence de l’hépatite B et C, le VIH et la syphilis chez les donneurs de sang à Sokodé (Togo).


Méthodes : Une étude rétrospective a été menée au Centre Régional de Transfusion Sanguine de Sokodé du 1er  Janvier au 31 Décembre 2018. Tous les dons de sang testés pour les quatre marqueurs infectieux durant la période d’étude ont été inclus. Les données collectées ont été encodées, saisies et analysées à l’aide du logiciel Transfus Control 4.5. Nos résultats ont été présentés sous forme d’effectifs et de fréquences.


Résultats : Le total des dons obtenus durant la période d’étude était de 12.063. Tous les donneurs de sang étaient des donneurs volontaires, majoritairement jeunes (95,76% des donneurs était âgé de moins de 40 ans). Nous avons noté une prédominance masculine (84,5% d’hommes et 15,5% de femmes). La prévalence globale des marqueurs  s’élevait à 5,76%.Les prévalences spécifiques étaient respectivement de 4,88 % ;    0,78 % ; 0,1% et 00% pour l’hépatite B, l’hépatite C, le VIH et la syphilis. La prévalence pour la co-infection hépatite B-hépatite C enregistrée était de 0,049%. L’hépatite B représentait l’infection majoritaire (84,16%).


Conclusion : La prévalence de l’hépatite B était élevée et très alarmante.

Renseignements sur l'article

Rubrique
Article Original