ÉVALUATION PARTICIPATIVE DES MÉTHODES DE LUTTE CONTRE LA MALADIE DES FEUILLES JAUNES EN CUILLÈRE DE LA TOMATE (TYLCV)

Auteurs-es

  • IBRAHIMA SAMAKÉ Institut Polytechnique Rural de Formation et Recherche Appliquée (IPR-IFRA)
  • GAOUSSOU KADER KEÏTA Institut Polytechnique Rural de Formation et Recherche Appliquée (IPR-IFRA)
  • SAMASSÉ DIARRA Institut Polytechnique Rural de Formation et Recherche Appliquée (IPR-IFRA)
  • JOACHIM SIDIBE Institut Polytechnique Rural de Formation et Recherche Appliquée (IPR-IFRA)
  • ABDOULAYE SIDIBE Institut Polytechnique Rural de Formation et Recherche Appliquée (IPR-IFRA)

Résumé

Résumé
Aujourd’hui la culture de la tomate est confrontée à de nombreuses contraintes telles que la maladie virale
causée par B. tabaci. Dans le souci de maîtriser ce fléau, nous avons mené cette étude afin d’aboutir à une
meilleure gestion de cette maladie. Cette étude cherche à mettre en évidence le comportement de trois variétés de
tomate (Roma, Nadira, Mongal) et trois techniques culturales (Semis direct, pépinière protégée avec toile
moustiquaire, pépinière non protégée), afin d’identifier la variété performante ainsi que la meilleure technique
culturale. Le dispositif utilisé est le bloc de Fisher avec 4 (quatre répétitions avec 9 traitements. Les résultats
obtenus en ce qui concerne les variables biométriques montrent que le traitement T6 (Nadira Non Protégé) a eu
le plus grand diamètre et la plus grande hauteur avec respectivement 1,55 cm de diamètre et 51,4 cm comme
hauteur moyenne. Le semis direct avec la variété Roma s’est montré plus sensible est 53,33% de plants attaqués.
Le meilleur rendement a été obtenu avec le traitement T5 (NSD) avec 27,94 t/ha. La protection des plants avec la
toile moustiquaire et le semis direct peut garantir une bonne protection des plants.
Mots-clés : Tomate, Mouche blanche, Maladie Virale, Variété performante, Technique culturale.

Téléchargements

Publié-e

2021-09-29