Connaissance, Attitudes et pratiques des élèves sur l’hygiène alimentaire et l’alimentation de la rue

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

SI Soumahoro
M Coulibaly
DP Kouassi
O Irika
BI Goua
JM Ouaga
O Angbo-Effi

Résumé

Introduction : Dans les pays en développement, les risques de contamination des aliments sont à la fois présents à domicile que chez les vendeurs mais avec un risque de contamination plus élevé des aliments de la rue. Au regard des risques encourus par la transmission de maladies par les aliments, nous avons mené cette étude auprès des élèves de Bouaké afin d’apprécier leurs connaissances, attitudes et pratiques vis-à-vis de l’hygiène des aliments vendus dans les rues dans le but d’améliorer les comportements en hygiène alimentaire des élèves.


Méthode : Nous avons mené une étude transversale à visée descriptive dans quatre établissements secondaires, dont deux publics et deux privés, de la ville de Bouaké. Nous avons interviewé 448 élèves grâce à un questionnaire. Le logiciel SPSS 17.0 a été utilisé pour la saisie et l’analyse des données recueillies.


Résultats : Les élèves interrogés avaient un âge médian de 16 ±5,2 ans, étaient majoritairement de sexe masculin (60,0%) et percevaient de l’argent de poche dans 92,2% des cas. Nos enquêtés affirmaient qu’il fallait se laver les mains avec de l’eau et du savon (99,1%) et se lavaient systématiquement les mains avant chaque repas (94,9%). Ils ne faisaient pas confiance aux aliments vendus à l’école ou dans la rue (64, 1%) et certains élèves interrogés disaient être tombés malades après consommation d’aliments vendus dans la rue (53,6%).


Conclusion : Le respect des pratiques d’hygiène alimentaire est le garant de la prévention de nombreuses maladies infectieuses. Des dispositions en rapport avec un meilleur contrôle de l’alimentation de rue devraient être prises pour minimiser le risque de survenue des maladies infectieuses liées à l’Alimentation de la rue

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Articles