Recherche de la staphylocoagulase libre à partir du plasma d’animaux tropicaux : influence du type d’anticoagulant, de la température et de la durée de conservation

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

V Dougnon
B Yehouenou
F Dansi Soclo
A Houefone
F Zehounkpe
A Amadou
et . al

Résumé

L’identification biochimique de Staphylococcus aureus nécessite la recherche de la staphylocoagulase libre, réalisée grâce au plasma lyophilisé de lapin. Cette étude vise à promouvoir l’utilisation de plasma frais d’animaux tropicaux et déterminer l’influence des anticoagulants, de la température et de la durée de conservation de ces plasmas dans la révélation de la staphylocoagulase libre.Cinq (5) échantillons de sang de rats wistar, 3 de porc, 10 de poulets et 10 de lapins ont été recueillis sur anticoagulants. Après caractérisation biochimique d’une souche de référence de S. aureus ATCC 25923, la recherche de la staphylocoagulase libre a été faite à partir des plasmas d’animaux tropicaux conformément aux critères bactériologiques classiques. Des résultats obtenus, seuls les échantillons de plasma de lapins et de porcs ont permis la révélation de la staphylocoagulase libre. De tous les anticoagulants testés, l’EDTA et Citrate de sodium ont été les plus efficaces. Une part des plasmas de lapins recueillis sur EDTA a été conservée au réfrigérateur et l’autre part à température ambiante durant sept jours. La recherche de la staphylocoagulase a été faite tous les jours de conservation à partir des plasmas. Il découle de cette conservation que la température n’a pas d’influence majeure sur les échantillons de plasma sauf que leur conservation à température ambiante ralentit l’obtention des résultats. Il est donc préférable pour l’obtention de résultats dans un temps relativement court et pour éviter les risques de contamination des plasmas, de les conserver au réfrigérateur entre 2° et 8°C pendant un maximum de 6 jours.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Articles