Comorbidité lèpre et tuberculose: à propos de six cas

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

P Dioussé
L Fall
ATD Lawson
MM Diop
CT Diop
H Dione
et .al

Résumé

Objectif : Rapporter 6 observations de co-infection de la lèpre et de la tuberculose. Méthodes : Il s’agissait d’une série rétrospective transversale à visée descriptive réalisée au Centre Hospitalier de l’Ordre de Malte à Dakar (Sénégal) sur une période de 15 ans (2001-2016).Résultats : Six dossiers étaient étudiés.  La moyenne d’âge des patients était de 29 ans ± 10,4 [15 - 42 ans] avec un sex ratio H/F de 2 (4 hommes pour 2 femmes). Quatre patients avaient une lèpre lépromateuse et deux une lèpre borderline (boderline lépromateuse). Le délai médian d’évolution entre la tuberculose et la lèpre était de 32 mois [5 mois- 48 mois]. Les formes de tuberculose retrouvées étaient des formes purement pulmonaires dans 4 cas et multifocale (pleural et ganglionnaire ; pleural puis neurologique) dans 2 cas. Les facteurs de risque de survenue de la tuberculose étaient la corticothérapie générale au long cours, la malnutrition, l’anémie, le tabagisme et la grossesse. La sérologie antirétrovirale à VIH était négative chez tous les patients. Les traitements de la lèpre et de la tuberculose étaient prescrits selon les protocoles de l’OMS. Tous les patients étaient déclarés guéris de la lèpre et de la tuberculose.Conclusion : la survenue de la lèpre dans sa forme multibacillaire sur un terrain immunitaire déficitaire pourrait favoriser soit la réactivation d'une tuberculose latente sous-jacente ou une surinfection de la lèpre par Mycobacterium tuberculosis. Il paraît donc important de rechercher activement la tuberculose durant le screening des patients atteints de lèpre surtout lépromateuse

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Articles