Manifestations buccales chez les enfants et adolescents infectes par le VIH à Kinshasa (RDC) et facteurs associés

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

L Bakama
F Dilu
P Lelo
N Kowe
G Bakambana
F Songo
et. al

Résumé

Objectifs : Mesurer l’ampleur des manifestations buccales chez les enfants et adolescents VIH positif fréquentant le milieu hospitalier de Kinshasa et en identifier les facteurs associés. Méthodes : Il s’est agi d’une étude transversale analytique, conduite dans deux hôpitaux pédiatriques de Kinshasa (RDC), du 01 mai 2017 au 15 janvier 2018, chez des enfants et adolescents VIH positif âgés de 0 à 19 ans. Les manifestations buccales ont été diagnostiquées selon les critères cliniques de Ramos-Gomez et al. La régression logistique, en analyse univariée et multivariée, exprimée en Odds ratio (OR) avec leur intervalle de confiance estimée à 95%, a été exploitée pour rechercher les facteurs associés aux manifestations buccales.Résultats : Quatre cent vingt-deux patients étaient inscrits (219 filles et 203 garçons), l’âge médian était de 13 ans (IIQ : 10 ans–16 ans) ; 402 patients (95,3%) recevaient les ARV ; 359 patients (85,1%) présentaient une ou plusieurs  manifestations buccales. La carie dentaire était présente chez 161 patients (38,9%). Le sexe féminin (ORa : 2,478 ; IC à 95 % [1,30 – 4,69]) ; p = 0,005) et  l’hygiène buccale modérée et mauvaise (ORa : 4,54 ; IC à 95% [1,74 – 11,835] ; p = 0,006) étaient les facteurs associés aux manifestations buccales.Conclusion : Les manifestations buccales chez les enfants et adolescents VIH positif  sont encore très fréquentes dans notre milieu, à l’ère de la thérapie antirétrovirale. Cette situation indique la nécessité d’inclure la santé buccodentaire dans la prise en charge des enfants et adolescents VIH positif.     

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Article Original