Aspects cliniques et bactériologiques des méningites purulentes en zone rurale centrafricaine

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

G Tekpa
E Gbangba Ngai
E Yangatimbi
F Kitakossi
CD Mossoro-kpinde
P Mbelesso

Résumé

Objectif : Décrire les aspects cliniques, bactériologiques et évolutifs des méningites purulentes en zone rurale.


Patient et méthode : Il s’agissait d’une étude rétrospective ayant concerné la période du 1er janvier 2011 au 30 septembre 2016, réalisée dans un service de pédiatrie et en médecine générale, dans un hôpital de district, au nord-ouest de la République centrafricaine (RCA). Etaient inclus dans l’étude, les malades présentant un syndrome méningé fébrile dont l’analyse du liquide céphalo-rachidien (LCR) montrait une prédominance des polynucléaires neutrophiles avec ou sans isolement d’une bactérie.


Résultats : Au total 375 malades ont été inclus dont 54,93% de sexe masculin soit un ratio de 1,2.  L’âge médian était de 4 ans [15 jours et 75 ans]. Les principaux signes cliniques étaient, la fièvre (93%), la raideur de la nuque (58%), les convulsions (41,81%) et une perte de connaissance (22,67%). Dans 84,26% des cas, le LCR était trouble ou purulent. Les principaux germes isolés étaient S. pneumoniae (51,82%), N. meningitidis (40,15%) et H. influenzae (7,30%). Les pathologies associées étaient le paludisme (60,53%) et l’infection à VIH (4,27%). Le taux de létalité était de 14,67%. Dans 9% des cas, les malades ont présenté des séquelles, essentiellement neurosensorielles.  


Conclusion : La méningite purulente est fréquente dans le nord centrafricain, se caractérisant par des manifestations cliniques polymorphes. Nos résultats suggèrent que devant tout épisode fébrile avec signes méningés une ponction lombaire devra être réalisée en urgence

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Article Original