Impact de la chimioprévention du paludisme saisonnier chez les enfants de 3 à 59 mois dans les districts sanitaires de Kangaba et de Kolokani entre 2013 à 2015

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

AA Oumar
M BA
D Diallo
M Sanogo
FW Ousmane
SI Diawara
et. al

Résumé

Introduction : le paludisme est un problème majeur de santé publique au Mali. La chimio prévention saisonnier a une importance particulière d’où son instauration par l’OMS depuis 2012 chez les enfants de 3 à 59 mois à partir du début de la saison de transmission. Cette étude vise à démontrer l’impact de la CPS sur le paludisme dans les districts sanitaires de Kangaba et de Kolokani.


Matériels et Méthodes : Notre étude rétrospective a été réalisée de 2013 à 2015 dans les districts sanitaires de Kangaba et de Kolokani en utilisant les bases de données de l’ONG AMCP/ALIMA.  Les données de 2014 et 2015 ont été comparés à ceux de 2013.


Résultats : Le nombre de cas de paludisme chez les enfants de moins de 5 ans dans la zone couverte par la CPS montre une baisse considérable à Kangaba de 52% en 2014 et 49% en 2015, par rapport à la période de référence étant l’année 2013. A Kolokani la baisse est de 57% en 2014 et 40% en 2015 par rapport à 2013. Par rapport aux décès, une baisse de 50,5% a été enregistrée en 2014 et 60,4% en 2015 par rapport à 2013, soit respectivement 51 et 61 décès en moins comparé à 2013, dans les structures de santé.


Conclusion : La CPS avait permis une réduction de la mortalité importante et de la morbidité  palustre dans les deux districts sanitaires de Kangaba et de Kolokani.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Article Original