Évaluation des pratiques d’hygiène et de prévention de la maladie à coronavirus en milieu hospitalier : Cas des centres d’isolement et de traitement du covid19 au Centre Hospitalo-Universitaire du Point G (CHU-PG) au Mali

Contenu principal de l'article

M Sanogo
Y Cissoko
RGT Tonnang
I Coulibaly
H Camara
A Sacko
et. al

Résumé

But : Ce travail vise à contribuer à l’évaluation des pratiques d’hygiène et de prevention de la maladie à coronavirus covid 19 dans les centres d’isolement et de traitement du Centre Hospitalier Universitaire du Point G (CHU-PG) au Mali. Matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude transversale descriptive qui s’est déroulée d’avril à juin 2020. Elle a concerné les centres d’isolement et de traitement de la covid 19. Résultats : Au total 63 agents des deux centres d’isolement et de traitement du covid19 de l’hôpital ont été enquêtés. Il s’agit des médecins spécialistes (3,2%), des médecins généralistes (30,2%), des médecins en cours de spécialisation (DES) 3,2%, des techniciens supérieurs de santé 3,2%, et des infirmiers 60,3%. Parmi ce personnel, 66,7% ont suivi une formation sur le lavage des mains et la prévention des infections liées aux soins, tandis que seulement 30,2 l’ont été sur la préparation de la solution hydro alcoolique. Certaines insuffisances ont été constatées dans la pratique du lavage des mains, l’observation des gestes barrières. Par endroit, le déficit dans le port des équipements de protection individuelle et la mauvaise qualité du matériel de nettoyage ont été rappelés. La gestion des déchets demeure problématique du fait de la qualité du personnel et du non-respect des procédures. Conclusion, le respect des mesures d’hygiène et de prevention de la covid 19 pose un problème à l’hôpital du point G et fait ressortir des manquements liés à la formation, l’utilisation des dispositifs de protection et de prevention, l’organisation des services, la gestion des déchets. Nous recommandons à la direction de l’hôpital, la mise en place d’un service d’hygiène hospitalière doté de compétences et de moyens, le renforcement de la formation du personnel. Le comité d’hygiène et de salubrité doit constituer une sorte de veille des pratiques d’hygiène et de prevention.

Renseignements sur l'article

Rubrique
Article Original