Etudes de la qualité Microbiologique d’une pâte alimentaire faite de Maïs (Zea mays), d’Arachides (Arachis hypogaea), de Sésames (Sesamum indicum) et de Moringa (Moringa oleifera), (MAS-moringa), consommée dans la région de Kindia

Contenu principal de l'article

Mory Sangaré
et. al

Résumé

Introduction. MAS-moringa, pâte alimentaire, faite de Maïs, d’Arachides, de Sésames, de Moringa, de lait écrémé, du sucre et de l’eau, connait ces derniers temps une grande consommation dans le milieu rural de Kindia, République de  Guinée.  Elle est utilisée dans la prise en charge de la malnutrition aiguë sans complication médicale. Pour éviter les maladies liées à sa consommation, il était donc opportun de contrôler sa charge microbienne. L’objectif de cette étude était de déterminer sa qualité Microbiologique en termes de germes totaux et pathogènes et savoir si elle est propre à la consommation humaine.


Méthodologies : Durant 6 mois, 300 échantillons de MAS-moringa, pasteurisés dont 180 g chacun, ont été prélevés au hasard sur les rations des enfants. Le dénombrement et la détection ont été obtenus à partir des boites d’agar ensemencées et la  PCR (Polymerase Chain Reaction en temps réel).


Résultat : aucun Salmonella spp, Shigella spp, Candida spp, Campylobacter spp, de staphylococcus aureus et Vibrio cholerae spp trouvé dans les échantillons. Les bactéries indicatrices de contamination notamment la flore totale, les coliformes fécaux, coliformes thermotolérants, les staphylococcus, Bactéries sulfito-réductrices en anaérobiose comptent respectivement  8 ;  7 ; 6 ; 5 ; 5 Unité Formant Colonies (UFC) ou /g de MAS-moringa.


Conclusion : MAS-moringa, tel que préparé, est  propre à la consommation humaine

Renseignements sur l'article

Rubrique
Article Original