Co-infection pulmonaire à Pneumocystis jirovecii , cytomégalovirus et Pseudomonas aeruginosa chez une patiente immunodéprimée par le VIH à Bamako, Mali

Contenu principal de l'article

D Ouedraog
et. al

Résumé

Les infections opportunistes pulmonaires restent une cause importante de morbi-mortalité au cours du sida. Nous rapportons un cas de co-infection opportunistes pulmonaires chez une patiente vivant avec le VIH. Il s’agissait d’une patiente de 43 ans admise pour une toux et une dyspnée d’aggravation progressive. Elle était naïve de tout traitement antirétrovirale et avait un taux de CD4 et une charge virale VIH-1 initiales respectivement à 17 cellules/mm3 et à 1.218.000.000 copies/mL. La tomodensitométrie thoracique a objectivé un infiltrat interstitiel pulmonaire diffus en verre dépoli. La PCR de l’aspiration endotrachéale a mis en évidence l'ADN de Pneumocystis jirovecii et du cytomégalovirus. La microbiologie a isolé Pseudomonas aeruginosa. L'évolution a été défavorable sous traitement spécifique après 32 jours d’hospitalisation. Les facteurs de mauvais pronostic étaient surtout l’atteinte massive des poumons et la profondeur de l’immunodépression cellulaire. Le dépistage et le traitement antirétroviral précoces de l’infection à VIH sont essentiels pour la prévention des infections opportunistes graves

Renseignements sur l'article

Rubrique
Cas Clinique