Insuffisance rénale aiguë au cours du paludisme grave de l’enfant dans l’unité de néphrologie de l’Hôpital Fousseyni DAOU de Kayes, Mali

Contenu principal de l'article

M Samake
et. al

Résumé

Introduction : La prise en charge de l’insuffisance rénale aiguë au cours du paludisme grave demeure un véritable défi dans un contexte caractérisé par la rareté des ressources financières et la pauvreté du plateau technique. La présente étude avait pour objectifs de déterminer les aspects diagnostiques, thérapeutiques et évolutifs de l’insuffisance rénale sur ce terrain. Matériels et méthodes : il s’agissait d’une étude prospective et descriptive menée au service de pédiatrie et à l’unité de néphrologie de l’hôpital de Kayes du 1er juillet au 30 Novembre 2022. Etaient inclus, les enfants ayant une altération de la fonction rénale, goutte épaisse et/ou Test de Diagnostic Rapide (TDR) positifs. Résultats : Nous avons colligé 11 patients dont 6 garçons et 5 filles avec un sex- ratio de 1.2. L’âge médian était de 9.09 ans avec des extrêmes de 7 et 14 ans. Chez tous les patients, le recours au néphrologue était motivé par l’élévation de la créatininémie avec une valeur moyenne de 917.09 ± 424.54 µmol/l. Les signes cliniques comprenaient surtout les vomissements avec 11 cas (100%),  la pâleur conjonctivo-palmaire 11 cas (100%), dyspnée 8 cas (72.7%). Le taux d’hémoglobine moyen était de 7.45 g/dl. La densité parasitaire variait de 171 à 1441 trophozoïtes/µl chez 7 patients. L’arthémeter était associé à l’hémodialyse temporaire chez 8 (72.7%) patients. L’évolution a été favorable chez 9 (81.82%).  Nous avons enregistré 2 cas de décès dans un contexte de syndrome hémorragique. Conclusion : L’insuffisance rénale aiguë au cours du paludisme grave revêt plusieurs tableaux cliniques de gravités variables

Renseignements sur l'article

Rubrique
Article Original