Etude de l'implication du système d'efflux EmrAB dans la multirésistance chez Salmonella enterica Typhimuriu

Contenu principal de l'article

A Z Koné
S Baucheron
A Cloeckaert
A Goudeau
D Rasschaert

Résumé

Salmonella est un responsable majeur des cas de toxi-infection d'origine alimentaire. Malgré la diminution de l'incidence des salmonelloses ces dernières années, une augmentation du nombre des souches résistantes aux antibiotiques est observée. La résistance simultanée à plusieurs familles d'antibiotiques est particulièrement importante chez le sérotype Typhimurium de lysotype DT104. La résistance multiple est due à des mécanismes spécifiques associés et au mécanisme d'efflux actif plurispécifique. L'efflux permet à la bactérie de diminuer sa concentration intracellulaire en composés toxiques et ainsi de survivre dans un environnement hostile. Chez les entérobactéries, parmi les différents transporteurs identifiés, AcrB joue un rôle important dans la résistance multiple en fonctionnant en système d'efflux tripartite AcrAB-TolC. Cependant, chez S. Typhimurium, un autre transporteur que AcrB semble jouer un rôle important, en association avec TolC, dans la résistance aux sels biliaires. EmrB, un transporteur de la famille MFS pourrait jouer ce rôle, ainsi, des mutants inactivés au niveau du gène emrB et du gène codant le régulateur transcriptionnel, emrR ont été construits. Les tests de sensibilité aux antibiotiques et aux sels biliaires n'ont pas montré de différence significative entre la souche parentale et les mutants. La complémentation avec le gène emrB n'a pas permis d'amplifier le fragment attendu, pour chacun des clones testés.

Renseignements sur l'article

Rubrique
Article Original