Supplémentation en farine fortifiée « Misola » chez les personnes vivant avec le VIH sous traitement ARV au Mali

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

Hammadoun Ali sango
Aboubacar Alassane Oumar
Mariam Tall
Fanta Sangho
Sidy Sangho
Fatoumata Ouattara
Jean Testa
Sounkalo Dao

Résumé

Position du problème: Tester  l’apport d’une supplémentation en farine fortifiée chez les


personnes vivant avec le VIH sous traitement antirétroviral au Mali.


Méthodes : Nous avons réalisé une étude prospective longitudinale chez 52 patients infectés par le VIH en ambulatoire sous traitement antirétroviral. A l'introduction de la farine ‘Misola', les paramètres de suivi à 3 mois ont été : (poids/taille), le taux de CD4 et la numération formule sanguine.


Résultats : La majorité de nos patients était des femmes (69%). L'âge moyen était de 38 ans avec des extrêmes de 20 à 58 ans. La normalisation de l'indice de masse corporel de J15 à J60 était de 100%. L'augmentation de la reprise pondérale était significative (p=0,0001). Les paramètres biologiques étudiés  étaient également augmentés à J60.


Conclusion : La supplémentation en farine Misola semble être un facteur de gain pondéral


rapide chez les PVIH sous ARV. Nous recommandons une étude randomisée sur un grand


échantillon pour confirmer ces résultats

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Articles