Étude des effets indésirables lies à l’administration de Sulfadoxine-Pyrimethamine et Amodiaquine lors de la chimio prévention du paludisme saisonnier au Mali

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

B Cisse
T Diallo
D Traoré
A Denou
SK Coulibaly
A Diarra
BF Coulibaly
S Bah
A Maiga
S Maiga

Résumé

Objectif : L’objectif de notre étude était d’étudier les effets indésirables liés à l’administration de la Sulfadoxine-Pyrimethamine et Amodiaquine lors de la Chimioprévention du paludisme saisonnier (CPS) de 2015 à 2016, dans dix districts sanitaires du Mali.


Population et Méthode : Notre démarche méthodologique était basée sur la collecte des données des effets indésirables à travers une fiche de notification après l’administration des molécules de la Chimio prévention du paludisme saisonnier (Sulfadoxine-Pyrimethamine et Amodiaquine) aux enfants de moins de cinq ans. Les données ont été collectées dans les districts sanitaires de : Nioro du sahel, Nara, Ouelessebougou, Bougouni, Kadiolo, Barouéli, Bla, Ségou, Koro, Tenenkou.


Résultats : Durant notre étude, nous avons enregistré 131 cas d’effets indésirables présentés par 104 enfants. Le district sanitaire de Tenenkou a enregistré plus de cas de notification (50%), suivi par Nioro du sahel (13%). Les troubles digestifs étaient les plus représentés soit 83,2%. L’évolution de l’ensemble des effets indésirables étaient favorables pour tous les enfants.


Conclusion : Le renforcement du système de pharmacovigilance au Mali à travers la formation continue des personnels sanitaires en vue d’une notification continue des effets indésirables pourrait améliorer la prise en charge des effets indésirables liés aux médicaments de la chimio prévention du paludisme saisonnier.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Rubrique
Articles