Profil de résistance aux antibiotiques de Mycoplasma hominis et Ureaplasma urealyticum identifiés chez les femmes à Bamako, Mali. Antimicrobial susceptibility profile of Mycoplasma hominis and Ureaplasma urealyticum in female population at Bamako, Mali.

Contenu principal de l'article

I Guindo

Résumé

Objectif : déterminer le profil de résistance aux antibiotiques de Mycoplasma hominis et Ureaplasma urealyticum détectés chez les femmes ayant une demande de recherche de mycoplasmes venues à l’Institut National de Santé Publique (INSP) de Bamako.


Résultats : cent quinze femmes ont été enrôlées dans cette étude. Les infections dues aux mycoplasmes ont été retrouvées dans 63,5% de la population étudiée.


Il ressort que 53,0% des infections étaient dues à Ureaplasma urealyticum, 6,1% au Mycoplasma hominis et 4,3% de coinfections impliquant les deux espèces bactériennes (U. urealiticum et M. hominis).


Les mycoplasmes étaient plus observés dans la tranche d’âge comprise entre 16 et 35 ans, cette tranche d’âge représentait 79% de notre population d’étude marquée par la perturbation de la flore vaginale. 


L’examen macroscopique des échantillons a montré que l’aspect mucoblanchâtre des prélèvements réalisés était le plus fréquent avec 75,7% des cas.


La résistance aux antibiotiques des mycoplasmes a été déterminée à l’aide du kit Mycoplasma IST-2 (bioMerieux, Marcy l'Etoile, France).


Elle variait entre 87 et 92% pour les fluoroquinolones, 23 et 57% pour les macrolides et la tétracycline.

Renseignements sur l'article

Rubrique
Article Original